4 conseils pour choisir un matelas adapté et sans substance toxique pour son bébé

4 conseils pour choisir un matelas adapté et sans substance toxique pour son bébé 

Choisir un matelas pour bébé est un enjeu de premier plan (tant pour les enfants... que pour les parents!), puisque nos minis résistants vont y passer le plus clair de leur temps. Il faut le choisir de qualité, bien adapté et parfaitement sain pour la santé de notre bébé. Pas toujours facile de s'y retrouver, alors voici nos 4 conseils de Petits résistants.

Conseil n°1 – la taille du matelas 

En règle générale, le choix s’opère entre 2 tailles de lit et donc de matelas : 60 x 120 cm et 70 x 140 cm. L’arbitrage à faire va surtout être fonction de la place dont vous disposez au fond.

  • Le lit de 60 x 120 cm sera parfait pour les premiers temps de la vie du tout petit car d’une taille réduite, il constituera un petit cocon parfait pour les minus. Il vous faudra probablement en changer quand votre bébé aura entre 1 et 2 ans, donc sa durée d’utilisation est assez limitée.
  • Le lit de 70 x 140 cm quant à lui pourra servir jusqu’aux 5/6 ans de votre enfant.

A RETENIR
Concernant la taille des matelas, la règle fondamentale est une règle de sécurité : le matelas doit toujours être parfaitement adaptée à la taille du lit. Ni trop petit, car le bébé pourrait se retrouver coincé entre le matelas et les barreaux du lit, ni trop grand, pour éviter que le matelas ne soit courbé.

Conseil n°2 – la densité du matelas 

Ayez en tête quelques référentiels pour un bébé. Pour les matelas synthétiques, la densité devra être d’environ entre 20 et 22Kg/m3. Pour les matelas en latex, entre 55 et 77 kg par mètre cube. Pour faire simple, retenez la règle de sécurité fondamentale qui est que le matelas doit être assez ferme pour éviter que bébé ne s'enfonce dedans.

 

Conseil n°3 - la matière du matelas

Votre bébé passera (en théorie😜) la majorité de son temps dans son lit. Donc s’il y a bien un produit pour lequel il ne faut pas trop transiger c’est le matelas. Notre recommandation est d'opter pour un matelas avec des matières 100% naturelles qui ne contiennent ni dérivé de pétrole, ni traitement chimique. Il existe néanmoins d'autres options pour lesquelles on vous donne nos conseils d'achat. Quelle(s) matière(s) choisir pour s’assurer que le matelas sera exempt de toute substance toxique ? 

1/ Le garnissage du matelas

  • Matériau synthétique : la mousse polyuréthane et le latex 100% synthétique, sont les garnissages les plus répandus.  

Les avantages : cette matière apporte un très bon confort, une très bonne résilience et densité. Léger, le matelas est facilement maniable pour changer les draps. Il est plutôt bon marché.

Inconvénients : une légère sensibilité à l’humidité. Par ailleurs les matériaux synthétiques sont obtenus grâce à la combinaison du polyol, du polyéther et du diisocyanate. Pas franchement naturel donc...

A RETENIR
Si vous optez pour un matériau synthétique, vous pouvez vous fier au matelas dont la mousse est certifiée CertiPUR. Ce label est un programme volontaire de test, d'analyse et de certification des mousses de polyuréthane. Il garantit l'absence de substances toxiques telles que les phtalates, plomb, traitement ignifuge dangereux et un faible taux de Composés Organiques Volatiles (polluants). Des laboratoires indépendants effectuent des tests sur des échantillons des mousses pour lesquelles le label est demandé.

  • Matériau naturel : la fibre de coco, la laine, le coton bio, le latex certifié 100% naturel

La fibre de coco et le latex naturel ont des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti allergènes naturelles. Un must !
La laine : apporte confort et chaleur, mais n’est pas traité naturellement contre les acariens.
Le coton bio : absorbe avec efficacité l’humidité de la literie bébé.

A RETENIR
Attention aux mentions trompeuses : un peu de matière naturelle (bambou, coton bio etc) dans un matelas, n'en fait pas pour autant un matelas naturel. A noter également qu'en France, la mention "latex certifié 100 % naturel" est autorisée pour un mélange 85% latex naturel et 15% latex synthétique. Pensez à regarder l'étiquette pour vous assurer que le matelas est bien 100% en latex naturel (0% de latex synthétique).

2/ L’enveloppe du matelas

Après le garnissage, pensez à regarder l’enveloppe du matelas. Il existe beaucoup de matières différentes qui peuvent la composer. Voici les plus courantes :

  • La fibre de bambou : elle est recommandée pour les personnes sensibles aux allergies car la fibre de bambou est anti-acariens et repousse les bactéries. Matière naturelle très douce, elle est également très absorbante. Attention ce matelas a besoin d’être dans une pièce aérée et non humide.
  • Le coton bio : cette matière ne se charge pas d’électricité statique, elle permet donc une grande qualité de sommeil. Noter tout de même que le coton est moins absorbant que les autres matières.
  • La laine : très moelleuse, elle assure un grand confort à bébé. Cette matière 100% naturelle sèche rapidement et assure une parfaite température du corps de votre enfant.
  • Le tencel : matière 100% naturelle, elle élimine l’humidité grâce à ses propriétés respirantes et absorbantes. Fraîche en été, elle saura aussi apporter de la chaleur à votre enfant en hiver.

Conseil n°4 - Pour un matelas sain : attention aux faux-amis

Si la présence de mentions telles que "retardateurs de flamme" ou "produit anti-acariens", parait a priori rassurante, il n'en est rien. Ces mentions démontrent au contraire que le matelas a subi un traitement chimique.

Concernant les retardateurs de flamme, l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (l'ANSES) a ainsi rendu en 2015 un avis défavorable à leur utilisation jugeant que le rapport bénéfice/risque était clairement défavorable. D'abord parce-qu'il n’existe aucune preuve de l’efficacité des retardateurs de flamme. Ensuite parce-qu'« il n’est pas possible de garantir l’absence de migration ou d’émissions, quel que soit le retardateur de flamme utilisé ». Or ces composés chimiques comptent des substances toxiques pour la reproduction, des perturbateurs endocriniens, d’autres ayant un effet sur la thyroïde ou le système immunitaire.

Concernant les traitements anti acariens, comme tous les traitements insecticides ils peuvent avoir des effets toxiques également. Hors problème de santé avéré avec recommandation particulière du médecin traitant, notre experte en santé environnementale, Céline ISSEN, conseille d'utiliser une literie non traitée anti-acarien et de mettre une housse anti-acarien sans traitement chimique.

LE PENSE-BÊTE DES PETITS RESISTANTS 

Hop, on vous résume le propos pour faire un choix éclairé. Optez pour :
👉 un matelas neuf
👉 un matelas en rembourrage naturel de préférence. Sinon, choisissez un matelas en mousse de polyuréthane certifié a minima STANDARD 100 by OEKO TEX ou Certipur, qui sont des labels sérieux.
👉 un matelas déhoussable pour des raisons d’hygiène. L'alèse n'est donc pas indispensable mais si vous souhaitez en acheter, zappez les alèses imperméables en PVC qui retiennent l’humidité. Le matelas doit en effet être bien ventilé et respirant.